0 2 minutes 3 mois

Des élèves ont rencontré d’énormes difficultés d’arriver à l’école, suite à la grève des transporteurs décrétée par la société civile en collaboration avec les mouvements citoyens dans la ville de Bukavu.

Des enfants qui marchent sous le soleil en raison du manque de transport ont été victimes de la déshydratation, de la fatigue excessive et de l’épuisement. L’apprentissage en classe devient difficile par manque de concentration.

En plus, des retards sont accusés et les absences sont devenus réguliers à cause de ces trois jours sans transport dans la ville.

J’ai quitté chez moi aujourd’hui à 7h à cause de la fatigue d’hier. Quand j’arrive en classe, je commence à dormir à cause du trajet parcouru à pied, de Bagira jusqu’à la Sagesse/Résidence. Parfois, l’enseignant me dit d’aller dehors ou de rentrer à la maison. Il y a deux jours que ma grande sœur n’étudie pas à cause de ça “, a indiqué Alfa , élève en 5ième année à La Sagesse.

Pour la protection des écoliers, suite à la grève des transporteurs, le CS le Miracle a pris un congé ce jeudi 11 Avril dans le but de préserver les enfants de tout incident.

Nous n’avons pas étudié aujourd’hui à cause de la grève. On a pensé qu’un incident peut surgir la journée. Pour protéger les enfants, il a été décidé de prendre congé ce jeudi en attendant la levée de la mesure ” , a témoigné un enseignant du CS le Miracle.

Lors d’un point de presse de ce jeudi, 11 Avril 2024, les organisations ont indiqué que la mesure de grève est levée dès ce jeudi . Le transport en commun peut reprendre en attendant d’autres démarches pour mettre fin aux tracasseries routières dénoncées.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.