0 4 minutes 6 mois

L’UNICEF a inauguré ce jeudi 25 janvier, une extension majeure du réseau d’eau de la ville de Goma au Nord-Kivu, grâce à un financement de l’Union européenne, fournissant de l’eau potable à environ 150.000 personnes, notamment des enfants, dans le camp des déplacés de Bushagara.

Ce projet remplace le transport coûteux de l’eau par camion vers les sites de personnes déplacées de Bushagara et de Kanyaruchinya, grâce à un système d’adduction d’eau de grand diamètre, de réservoirs et de bornes fontaines.

Selon l’UNICEF, cette eau potable permettra d’améliorer les conditions d’hygiène et d’assainissement au sein de ce camp, où plusieurs cas de choléra ont été rapportés.

En 2023, le nombre de cas de choléra a triplé pour atteindre 52.506 cas suspects en RDC, dont 470 décès. Plus de 40% des malades sont des enfants, selon l’UNICEF. Le Nord-Kivu est l’épicentre de l’épidémie, avec près de 65% de tous les cas.

« Pour les centaines de milliers de personnes qui ont dû quitter leurs maisons à Rutshuru depuis 2022, l’eau est une priorité absolue pour survivre. Nous devions trouver un moyen de fournir ce bien essentiel de manière pratique et rentable. En construisant ce réseau, nous pouvons nous assurer que les personnes déplacées, ainsi que les communautés d’accueil, ont accès à l’eau de manière durable,» a déclaré Nicolas Berlanga, Ambassadeur de l’Union européenne en RDC.

Le projet comprend plus de 5 km de tuyaux souterrains et une installation de pompage équipée de deux pompes d’une capacité de 150.000 litres par heure. L’eau est puisée dans le réseau municipal existant de la ville.

« Dans une crise comme celle-ci, nous cherchons comment apporter un changement durable. Le transport de l’eau par camion était difficile à maintenir, surtout avec les niveaux de financement actuels. L’économie signifie que le nouveau système offrira un bien meilleur rapport qualité-prix et laissera un héritage pérenne, non seulement pour les personnes déplacées, mais aussi pour tous ceux qui vivent dans cette zone au nord de Goma,» soutient de sa part Grant Leaity, Représentant de l’UNICEF en RDC.

L’agence onusienne précise que grâce à un financement de la France, des travaux de construction ont commencé pour étendre ce réseau à Kanyaruchinya, et des points d’eau seront installés le long de la route principale qui mène au nord de Goma.

Notons que depuis plusieurs années, la RDC est confrontée à une crise humanitaire dans sa partie Est, où plus de 15 millions d’enfants subissent les conséquences des conflits armés, des déplacements de population et des épidémies récurrentes.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.