0 2 minutes 8 mois

Habitante de la zone de santé de Kadutu, Madame Edith a été l’un des parents à faire vacciner leurs enfants contre la poliomyélite, ce jeudi 16 novembre, lors du lancement de la campagne de vaccination, dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Longtemps convaincue par la nécessité de ce vaccin pour le bien être de son enfant, elle a saisie l’occasion pour lancer un appel particulier aux autres parents, en expliquant ses motivations à faire vacciner son enfant.

«Moi je ne refuse jamais le vaccin à mon enfant, pour prévenir les maladies. La maladie de la poliomyélite par exemple, est dangereuse et incurable. Elle cause une paralysie irréversible en cas de contraction du poliovirus. Et donc c’est à titre préventif que j’ai accepté ce vaccin” a-t-elle déclaré.

Celle-ci appelle les autres parents à suivre son exemple, pour préserver la vie de leurs enfants.

“Le refus du vaccin n’a pas de sens car une fois qu’on a contracté ce virus, il n’y a pas de remède. Laisser son jugement être guidé par les informations entendus et non vérifiées mais en danger la vie des enfants, ça sera amer que la paralysie d’un enfant soit du au mauvais choix d’un parent. Que les parents veillent à la bonne croissance des enfants,” insiste-t-elle.

Notons que campagne est la 3ème phase de vaccination contre la poliomyélite cette année en RDC. Depuis 2022, des statistiques épidémiologiques attestent que la RDC a rapporté à elle seule 50% de tous les cas enregistrés en Afrique.

Pendant trois jours, soit du 16 au 18 novembre, les autorités visent à vacciner environ 1.659.457 enfants âgés de 0 à 59 mois, dans la province du Sud-Kivu.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire : Que pensez-vous de cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.